Passerelle du permis moto A2 vers le permis moto A

Pour obtenir la catégorie A du permis de conduire, il faut être titulaire de la catégorie A2 depuis au moins 2 ans et avoir suivi une formation de 7 heures avec succès.

La catégorie A du permis moto

Le permis A permet de conduire toutes les motos avec ou sans side-car et tous les trois-roues motorisés quelle que soit leur puissance.

Le permis A : motos de plus de 35kw

La catégorie A du permis de conduire permet la conduite de toutes les motocyclettes et tricycles ainsi que les quadricycles à moteur d’une puissance maximum de 15 kW.

Un titulaire d’un permis A2 depuis plus de 2 ans peut se voir délivrer, après une formation de 7h, un permis de la catégorie A.

Obtention de la catégorie A

Pour obtenir la catégorie A du permis de conduire, le candidat doit :

Formation A2 vers A (après 2ans de A2)

300 €

  • 2 leçons de théorie
  • 2 leçons hors circulation
  • 3 leçons en circulation

Conditions

Pieces à fournir

  • 1 photocopie recto-verso de la carte d’identité
  • 1 photocopie recto-verso du permis de conduire
  • 1 photo d’identité agréée par le ministère
  • Attestation assurance individuelle
  • Equipements obligatoire : Gants, casque, blouson, chaussures montantes

La formation de 7 heures en détail

L’objectif de cette formation est de familiariser le futur conducteur avec la moto. La formation met en avant l’importance de la prise de conscience des risques et la nécessité de respecter les règles. Elle insiste également sur les avantages qu’il y a à adopter une conduite apaisée, respectueuse des autres et de l’environnement.

2 heures de théorie

Sur les 7 heures de formation, 2 heures sont attribuées à un enseignement théorique. L’enseignement comprend :

l’analyse des accidents les plus caractéristiques impliquant les motocyclettes légères et les tricycles à moteur ;

des conseils qui permettent d’appréhender les pièges de la route : conduire sous la pluie ou de nuit, se rendre visible auprès des autres usagers , s’équiper en vêtements protecteurs de qualité, connaître les manques d’adhérence (gravillons, ralentisseurs, peintures au sol etc.) ;

les conséquences physiques et physiologiques des chocs sur les aménagements de la route, y compris à petite vitesse.

2 heures de pratique hors circulation : l’examen « sur plateau »

Ces deux heures sont consacrées à la prise en main du véhicule et aux vérifications indispensables : huile, pression et usure des pneumatiques, poignée de gaz, système de freinage, etc.

La personne en formation apprend :

Le futur usager est particulièrement sensibilisé à la position sur la moto : bien positionner son regard avant de virer ou de tourner, tenir l’équilibre à petite vitesse avec et sans passager, en ligne droite et en virage et à bien positionner son corps pour assurer un meilleur équilibre grâce à une juste répartition du poids.

3 heures de pratique en circulation

À l’issue des 3 heures hors-agglomération, le conducteur doit être capable :